G

ACTU

Habitat Reversible Agricole

Apporter des solutions de logement aux

nouveaux actifs agricoles pour faciliter leur

installation, un défis pour la Loi d’orientation

et d’avenir agricole (PLOAA).

 
La Fédération de l’Habitat Réversible regroupe des organisations, collectifs, et entreprises impliquées dans la pratique, la défense et le développement de l’habitat léger ou mobile, dit réversible. 
 
Dans le cadre de l’examen de la loi agricole, notre fédération entend soutenir un amendement concernant le logement des agriculteurs qui s’installent.
 
Nous pensons que l’implantation simplifiée d’habitats réversibles pourrait répondre aux besoins de logements de nombreux agriculteurs. 
 
L’expérience du terrain que nous partageons au sein de nos associations nous montre à quel point ces solutions d’habitat sont simples à mettre en œuvre, économiques, pertinentes et durables. Qui plus est, leur caractère réversible peut concourir à atteindre l’objectif de Zéro Artificialisation Nette.
 
Nous vous invitons à parcourir le document disponible au téléchargement ci-après qui développe notre argumentaire. 
 
Si vous souhaitez accéder au document complet, n’hésitez pas à nous contacter. »

 

Lire en ligne : https://f-hr.org/habitat-agricole

Télécharger ICI —> Dossier presse habitat réversible agricole

Compte Rendu : 2 ème journées nationales de l’habitat réversible

  Cette deuxième édition des Journées Nationales de l’Habitat Léger a rassemblé des centaines de visiteurs dans une trentaine de lieux en France le week-end du 30 septembre et 1er Octobre 2023.

     Le petit monde de l’habitat léger rassemble une grande diversité d’acteurs et de démarches, et ces journées ont bien reflété cette diversité. Il y en a eu pour tous les goûts… Des individus, usagers, heureux de faire visiter leur habitat léger (yourte, tipi, roulotte, dôme), des collectifs ou associations qui organisent des rencontres, des discussions, projections, des chercheurs qui partagent le fruit de leur travail (poêle de masse pour petits habitats : minimasse). Ici des gens découvrent des intérieurs atypiques, là des élus et des citoyens s’interrogent sur comment favoriser les installations sur leurs territoires, ailleurs des ateliers pratiques de construction sont proposés (construction de dôme, travail du bois, fabrication de flex yourtes). Des jolis moments festifs et récréatifs ont été organisés dans plusieurs lieux. Des fabricants ont fait visiter leurs ateliers et leurs constructions. L’association Halem a tenu un stand dans la rue à Bédarieux et a animé une émission de radio. Si un travail de communication a manqué pour certains lieux qui ont manqué de visiteurs, l’expérience nous permettra de faire mieux l’année prochaine.

     Malgré la loi ALUR de 2014 (qui fête bientôt ses dix ans), et les quelques avancées qu’elle a permis, la situation reste celle d’un vide juridique et d’une politique de guichet. La majorité des installations reste informelle. Le sujet de la législation de l’habitat léger
continue d’occuper beaucoup les discussions. Si la carence de la législation n’empêche pas globalement la multiplication des projets, c’est tout de même un frein à son développement. On s’inquiète aussi des arrêtés de lutte contre la « cabanisation » dans certains territoires. La question de l’habitat reste très complexe pour une grande majorité de la population. Le contexte de l’inflation, du changement climatique aggrave la crise du logement et rend plus compliqué encore l’accès à un toit conventionnel. Les solutions apportées par l’habitat léger ont besoins d’être connues et reconnues par le public et les autorités et c’est bien l’esprit de ces Journées Nationales.

     Cette deuxième édition est encourageante et a bien répondu à son objectif. Il importe de poursuivre ce travail de mise en réseau et de préparer une troisième édition plus grande encore.

Qui sommes nous ?

Une fédération d’usagers, d’associations et de fabricants autour de l’univers de l’habitats réversibles, légers et mobiles

Présentation de la fédération

L’habitat réversible, léger et mobile, prend une place qui ne cesse de croître dans le paysage Français depuis quelques années. Ce mode d’habiter n’est pas nouveau mais les installations se multiplient: Yourtes, tiny house, cabanes de toutes sortes, caravanes, roulottes et camions aménagés, dômes, kerterres etc… Sa pertinence sociale, écologique place ces alternatives au cœur d’un changement de paradigme dont la société civile a grand besoin : Vivre sans loyer, sans emprunt ou si peu, habiter proche de la nature dans un logement économe en énergie, tel est le rêve accessible qui gagne du terrain, dans les imaginaires aussi bien que dans la réalité, et sur les territoires. Une diversité d’acteurs sont impliqués dans ce mouvement, des usagers biens sûrs et aspirants usagers, des fabricants, et des militants associatifs mais aussi des élus volontaires.

Dans le but de nous réunir, une première rencontre lançait la fédération de l’habitat réversible à Erquy en Bretagne en août 2019. Année après année, cette dynamique s’est nourrie et renforcée. Tout comme la crise du COVID, le changement climatique renforce dans l’opinion publique la conviction qu’un autre modèle d’habitat est nécessaire.

La fédération entend rassembler afin de faire avancer la reconnaissance de l’habitat réversible, léger et mobile. Sensibiliser l’opinion, donner à voir, obtenir des données scientifiques, sociologiques pour soutenir notre travail, travaille avec les élus pour faire évoluer la loi, tenir une veille juridique, entretenir une base de données, créer des espaces de rencontres, accompagner les communes qui accueillent, tels sont les différents projets que nous souhaitons mener.

Nous pensons que le moment est venu de nous structurer, faire mouvement, formaliser nos propositions et assumer ce que représente l’habitat réversible, léger et mobile : un changement profond dans la culture de l’habitat, un vrai levier pour faire évoluer les choses dans le sens d’une plus grande liberté d’habiter, de plus d’écologie, d’une réappropriation du besoin fondamental d’abri
Cela, avec la conviction que ces modes d’habitat doivent, dans une grande diversité de situations, permettre de résoudre des problématiques sociales et économiques et environnementales, avec une attention particulière pour la non discrimination et la participation.

Nos projets

En premier lieu nous organisons les 2emes journées de l’habitat réversible…

La fédé

Nous sommes une association de type loi 1901